Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mois pour un tour du monde

Nous sommes rentrés et nous n'avons qu'une seule chose à vous dire: prenez le temps, laissez tout derrière vous, et PARTEZ ! Vous ne le regretterez jamais, c'est une expérience inoubliable et irremplacable !

TDM, episode 1: Le Sud du Royaume du Phad Thai

Résumé de la première dizaine

(Bangkok, Koh Tao, Koh PhiPhi).
 

Après un vol plutôt calme nous avons touché le sol thaïlandais à 5 heures du matin, un dimanche.
Autant vous le dire tout de suite, nos premières heures dans la capitale du Royaume furent quelque peu troublantes.
Le taxi nous a déposé en seulement 35 minutes à notre hostel, seule réservation faite avant le départ.

Naturellement, à 6h pas de vraie réception, juste un garde qui dormait encore à moitié et comme notre chambre n'était pas encore disponible nous sommes passées au plan B: petit dej en ville et visite matinale. Les sacs déposés dans la consigne (en fait le stock de bouteilles d'eau) et quelques couches en moins (25 degrés de gagnés depuis Bruxelles), nous nous lançons à l'assault de la ville en Skytrain. Arrivés à Siam, sur le plan, le centre touristique de la ville n'avait pas l'air bien loin et on se met donc en route...à pied.
2 heures plus tard, très légèrement fébriles et à peine luisants, nous emergeons d'un dédale de petites ruelles de Chinatown. Les odeurs de poulet, canard, poisson séchés, calamars frits et autres fruits colorés ont fini par nous convaincre, Bangkok c'était un truc qu'on avait pas encore expérimenté. Après moultes discussions l'option tuktuk fut retenue et un papy édenté à fini par nous déposer à Kao San Road pour une petite injection express d'occident (merci au type qui a internationalisé Starbucks).
 

Sur le coup de 13 h, après un tour dans le quartier, direction l'auberge pour le check-in on on a dormi jusque 18h. Merci aussi a un autre type: celui qui a inventé l'airco ! Le lendemain, visite du palais royal et du bouddha couché. Déplacement en taxi cette fois, moins cher, plus safe et surtout moins de pollution ! Repas dans les buibuis, taxiboat pour acheter les billets de train vers le sud, retour à l'hostel et une seconde nuit de 14h !
 

Le Sud - Koh Tao

Mardi, train pour le sud.
Le voyage devait durer 12h, finalement ce sera 16h, dans des couchettes aérées pas des ventilateurs rotatifs ultra silencieux (haha). Il longe la cote et on esperait pouvoir profitr des paysages....mais a 18h la nuit tombe deja !

Arrivés à quai, on achète les billets on discute avec les autres voyageurs, on change nos plans et plutot que de passer par Koh Pan Ngan, 5h de bateau plus tard nous voilà à Koh Tao !

Koh Tao, l'île aux tortues, délivrant plus de brevets de plongee que n'importe quel autre site au monde, est une île de 21km, plutôt boisée et complètement roots. Nous avons décidé de poser nos sacs au SeaShell qui perment de combiner logement et brevet Open Water. Petit bungalow au calme, entre les cocotiers, à l'arrière de la bruyante route principale. L'endroit est idéal et on se dit qu'on a plutôt de la chance.
 

Le premier jour n'est consacré qu'à la théorie, que l'on bosse en compagnie de 2 français, Marine et David. L'autre palanquée est composée de québécois et d'un breton, on se croirait presque à la maison !
 

Jour 2: premières respiration sous l'eau et une grosse poignée d'exercices en piscine. C'est également la première descente à 3m. L'aprem examen, qu'on a réussi tous les deux. Et préparation du matos pour le lendemain.
 

Jour 3: on est plus la pour rigoler: réveil à 7h, départ à 8 en long tail pour rejoindre notre gros bateau de plongée. Tout le monde a l'air un peu tendu pour cette première. Après un court briefing, on attaque une descente le long du mouillage et on se retrouve, tous les 5 à se faire des petits signes OK posés en bouddha sur la sable à 12metres sous le niveau de la mer.
Le site se nome Twins et est coté facile donc on y croise beaucoup d'autres plongeurs dans un bouillonnement de bulles. A tel point qu'on a presque l'impression de se trouver au fond d'un jacuzzi géant !
Après quelques exercices parfois un peu stressants comme retirer son masque, le remettre plein d'eau, le vider en soufflant par le nez on commence le déplacement entre les murenes, raie à pois bleus, coraux et poissons gâchette.
S'en suit une remontée, 30' de pause le temps de rallier un autre site: Japanese Garden. Il s'agit de la seconde plongée à 12 metres et on commence tout doucement à comprendre comment les différents paramètres doivent être réglés. 

 

Jour 4: on ne rigole plus du tout puisqu'on se lève à 5h du matin afin d'être les premiers sur le site. Évidemment, on est partis depuis 20 minutes que le moteur se coupe et qu' notre gros bateau jaune commence à dériver tandis que notre équipage s'active en hurlant en thaï depuis le moteur jusqu'au poste de pilotage. 1heure plus tard, les autres ecoles de plongee nous passent tandis que nous, on dérive toujours.

1h30 plus tard, un autre bateau (le frère du cousin qui tient un club) nous remorque pour nous déposer à No Name, un autre site. Les deux plongées étaient absolument géniales et on se sent plutôt heureux d'avoir obtenu l'Open Water; ça servira pour la Nouvelle-Calédonie !

Le soir de ce même jour est synonyme de départ, en nightboat, afin de ralier Krabi, puis Koh PhiPhi. Nous avons fait une rencotre heureuse: Guillaume, Eva et Jany avec qui nous avons partagé toute la journée, soirée et un bout de la nuit, en écoutant les hurlements des australiens en état d'ébriété assez avance, dans les rues d'à l'île.

Koh PhiPhi, connu pour son paysage repris dans The Beach est apparemment devenu une sorte d'Ibiza de l'Asie, rempli d'excès et où les locaux ne voient en ces touristes qu''une raison pour gagner de l'argent...peu importe la manière. Alors, lorsque nous avos appris qu'il y avait un vol avec la Thai le lendemain, on a pas hésité, on l'a pris ! Très étonnant d'ailleurs de faire une réservation complète - bateau, navette, avions - directement chez la petite Thaï de la guesthouse...et de la payer...en cash ! 

Évidemment ça nous a obligé à nous lever une fois de plus aux aurores mais en arrivant cet aprem à Chiang Mai on a tout de suite su que ça nous plairait plus ! On verra ce que ça donne dans les jours à venir ! 

 

En bref, les premiers constats.

Lorsque vous parlez de la Thaïlande a vos amis ou votre famille, il y a systématiquement 2 types de réactions: le "tu verras c'est trop génial on peut y manger, dormir, voyager pour 10€ par jour" ou bien le "les gens sont tellement gentils, c'est incroyable, vraiment la pays du sourire".
 

Nous on vous dirait plutôt que c'est un pays absolument incoyable pour la diversité des paysages terrestres et aquatiques, pour ses infinies possibilites d'activités et son état d'esprit "tout est possible" mais la médaille à également un revers et celui-ci est nettement moins brillant.

Impossible de ne pas avoir mal au ventre lorsqu'on fait un tour à l'arrière des échoppes ou des petites terrasses; on y découvre des montagnes de déchets d'origine touristique, les plastiques flirtent avec les batteries, pneus et autres déchets en état de décomposition douteux. On espère que le Nord sera épargné ou au mois plus responsable, histoire de se sentir un peu moins coupable de voyager dans ce pays !

TDM, episode 1: Le Sud du Royaume du Phad Thai
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article